EPP, sensibilisation, formation - Le succès de Dijon dans la prise en charge des AVC

EPP, sensibilisation, formationLe succès de Dijon dans la prise en charge des AVC

21.02.2008
Au CHU de Dijon, le Pr Maurice Giroud et son équipe se sont préoccupés du faible nombre des fibrinolyses réalisées pour les quelque 1 000 AVC pris en charge chaque année dans le service de neurologie. Les praticiens ont déclenché une démarche d'évaluation des pratiques professionnelles (EPP), assortie d'une sensibilisation et d'une formation ciblées des intervenants concernés. Au terme de l'intervention menée en 2006 et en 2007, ils ont abouti à une multiplication par trois du nombre des fibrinolyses en un an à moyens constants, associée à une réduction de la mortalité et des handicaps fonctionnels.
  • 1276176215F_Img309784.jpg

S'APPUYANT sur la circulaire ministérielle concernant la prise en charge des AVC de mars 2007 et sur les recommandations du SROS III de Bourgogne publiés en 2006, le CHU de Dijon a analysé toutes les étapes de la filière de prise en charge des AVC, pour identifier les défauts contribuant à retarder l'arrivée à l'unité neuro-vasculaire. L'ensemble des intervenants de la filière – SAMU, SRAU, scanner,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
delfraissy
Focus

AMP, GPA, fin de vie... : l'éthique à l'heure d'une science galopante Abonné

Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) a officiellement lancé les États généraux de la bioéthique le 18 janvier, soit six mois de réflexions pour préparer la révision des lois de bioéthique. Au menu : la fin de vie et les évolutions sociétales de l'assistance médicale à la procréation, mais aussi de nombreux enjeux liés aux progrès scientifiques. 1

Prévention secondaire de l'AVC : de nouvelles données pour de nouvelles recommandations

Abonné

À l'occasion de ses 22 es journées, la société française neurovasculaire dresse un état des lieux des connaissances et avancées de la reche... Commenter

Même pas besoin de tousser ou d’éternuer, la grippe pourrait se transmettre juste par la respiration

grippe

La transmission de la grippe serait encore plus facile qu’on le croit, selon une étude parue dans les « PNAS », puisque simplement respirer... 8

Cabinets sans rendez-vous, « secrétaires revêches » : un patient retraité raconte son calvaire

patient calvaire

C'est l'histoire d'un retraité, fraîchement arrivé à Bagnols-sur-Cèze (Gard), qui a les plus grandes difficultés à trouver un médecin... 85

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter