Infections associées aux soins - Un glissement sémantique qui préoccupe les professionnels

Infections associées aux soinsUn glissement sémantique qui préoccupe les professionnels

19.11.2007
Vendredi dernier, la Société française de médecine des Armées et l'Association de prévention du risque opératoire (ASSPRO) organisaient une réunion commune consacrée aux infections nosocomiales et associées aux soins (1). Un choix qui, souligne le Dr Antoine Watrelot dans un entretien avec « le Quotidien », s'explique par la préoccupation croissante de tous les praticiens confrontés au risque opératoire, d'autant que le spectre des responsabilités individuelles se précise derrière le vocable d'infections associés aux soins.

LES INFECTIONS nosocomiales représentent une hantise pour tous ceux qui sont confrontés au risque chirurgical : chirurgiens, gynécologues-accoucheurs, anesthésistes. «Il était donc normal que l'ASSPRO, qui regroupe près des deux tiers des praticiens entrant dans une catégorie, organise en colloque sur ce thème, souligne le Dr Watrelot. Pour faire le tour de cette question, l'ASSPRO a réuni les compétences...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Médecin
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A la une

add

« Sans soignant, point de soins et point de recette ! » : le cri d'alarme des médecins de l'hôpital de Chalon-sur-Saône

Plus de 130 médecins du centre hospitalier William-Morey de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) ont lancé fin septembre une lettre ouverte... 4

Lucie Garcin, nouvelle présidente des internes de l'ISNAR-IMG

Lucie Garcin

L'InterSyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (ISNAR-IMG) change de tête. Lucie Garcin, 25 ans,... Commenter

8 000 euros brut par mois pour 35 heures, le super salaire d'une commune de la Sarthe à son futur médecin

Marolles les Braults

Au cœur de la Sarthe, Marolles-les-Braults, une petite commune de 2 300 habitants, met le paquet pour trouver deux médecins généralistes.... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter