Staphylocoques résistants : l'incidence hospitalière est restée élevée en 1998

Staphylocoques résistants : l'incidence hospitalière est restée élevée en 1998

20.02.2001
Une étude réalisée dans un échantillon représentatif du parc hospitalier public français révèle que la stratégie de contrôle des infections à staphylocoques résistants à la méticilline (SARM) n'avait pas permis en 1998 de maîtriser la diffusion de ces germes à l'hôpital. Le taux d'incidence des infections pour cent admissions a augmenté pour atteindre 0,55 en 1998 et les taux de résistance aux antibiotiques sont restés élevés, sauf pour la gentamicine.

L ES SARM ( Staphylococcus aureus résistant à la méticilline) sont devenus l'une des premières causes d'infections nosocomiales dans les hôpitaux du monde entier, avec des conséquences importantes en termes de morbidité, de mortalité et de coût. La situation est apparue particulièrement préoccupante dès lors que de telles souches ont été isolées au Japon, aux Etats-Unis et en...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pour désengorger les urgences, l'AMUF veut salarier des médecins en centres de santé

amuf

L'Association des médecins urgentistes de France (AMUF) a présenté ce mardi ses propositions pour lutter contre l'engorgement des urgences... 3

Baclofène : des effets indésirables nombreux mais difficilement imputables au traitement, selon une étude lilloise

BACLOFENE

Les premiers résultats de l'étude Baclophone, menée dans les Hauts-de-France et en Normandie par les médecins du service d'addictologie du... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter