Dossier

Allergies aux pollens

Non à la fatalité Abonné

Publié le 04/05/2015
Non à la fatalité

De janvier à septembre, différents pollens se succèdent en fonction des régions
PHANIE

Transportés par le vent, les pollens anémophiles petits, nombreux et très allergisants pénètrent loin dans l’arbre respiratoire. La pollution les fait éclater, libère leurs protéines et est cofacteur de gravité. Les 1ers à virevolter sont ceux de cyprès (janvier), frêne et bouleau (février-avril) puis ceux de graminées (printemps et été) puis des mauvaises herbes, armoise et ambroisie (fin d’été). Le site du RNSA www.pollens.fr donne chaque semaine le niveau d’exposition aux pollens dans diverses villes de France. L’éviction est la clé Le traitement symptomatique soulage de façon…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte