100 000 praticiens » parallèles »

Santé et bien-être, des terrains favorables aux dérives sectaires  Abonné

Publié le 04/11/2019
Parce qu’ils ne trouvent pas de réponse auprès de la médecine conventionnelle, certains patients se tournent vers des médecines alternatives, dépourvues de références scientifiques. Une tendance qui peut avoir des conséquences dramatiques sur leur santé.

Crédit photo : Phanie

Traitements miraculeux, pseudo-thérapies fantaisistes, faux thérapeutes… Le domaine de la santé apparaît comme un terrain favorable à certaines dérives sectaires. « 40 % des cas d’emprise mentale concernent le domaine de la santé », rappelle Laure Telo, présidente du Centre contre les manipulations mentales (CCMM), association d’aide et d’accompagnement des dérives sectaires qui organisait son colloque annuel, le 16 octobre dernier à Paris.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte