Macron ne sait plus comment s'en sortir

Retraites : la réforme, un boulet  Abonné

Publié le 24/10/2019
Le vrai problème que pose la réforme des retraites n'est plus la date de sa mise en œuvre, c'est de savoir s'il y a assez de Français pour l'accepter. Le gouvernement se rend compte que la réforme, qui, selon lui, sera présentée en janvier 2020 aux élus et à leurs électeurs, va percuter les élections municipales et, au-delà, la présidentielle de 2022.
Le gouvernement pendant un débat sur les retraites

Le gouvernement pendant un débat sur les retraites
Crédit photo : AFP

Le Premier ministre, Édouard Philippe, multiplie les propos rassurants. Chaque fois qu'il en a l'occasion, il traite les sujets un à un pour rassurer ceux qui feront les frais des changements proposés. L'application du nouveau système prendra des années ; les retraités actuels ne seront jamais concernés par la réforme; les cagnottes des Caisses de retraite complémentaire ne seront pas nationalisées (vraiment ?) ; il n'y aura pas de révolution pour les avocats, ni pour les médecins ; tout se passera dans le respect des futurs pensionnés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte