Courrier des lecteurs

Respect : les médecins sont aussi des hommes

Publié le 05/12/2019

De nombreux faits relatés dans la presse professionnelle ou généraliste nous montrent que la société évolue de manière insidieuse en bafouant les valeurs que nous avons apprises en étant jeunes. Ainsi, lorsque notre cabinet ferme avant 12 heures (les horaires d’ouverture sont bien précisés sur la porte), certains (ils ne sont pas rares) attendent sagement le départ des patients retenus dans le cabinet pour se faufiler. Ils augmentent de ce fait la file active de patients à voir, et nous obligent à partir vers 13 h 30.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)