Pourquoi les pouvoirs publics nous détestent-ils ?   Abonné

Publié le 20/02/2020

Le corps médical en proie à un malaise depuis de nombreux mois ? Non, depuis plusieurs décennies. Cela fait quarante ans que nous sommes désignés du doigt par l'État, la Sécurité Sociale et même pas mal de patients. Le déficit (?) de la Sécurité sociale est de notre faute, donc numerus clausus et MICA pour diminuer le nombre d'actifs. On voit en ce moment le formidable résultat de ces mesures... Les déserts médicaux ? C'est nous : nous ne voulons pas, soi-disant, nous installer là où il faut.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte