Un pari de Macron

Pourquoi Buzyn ?  Abonné

Publié le 20/02/2020
Il est évident que le choix d'Agnès Buzyn pour diriger la campagne des municipales de la République en marche à Paris écrase tous les autres : après la démission forcée de Bernard Griveaux, son remplaçant ne pouvait être ni un politicien professionnel, ni un homme ou une femme simplement compétent(e), mais forcément un des poids-lourds du camp macroniste.
Avec Macron, une forme de complicité

Avec Macron, une forme de complicité
Crédit photo : AFP

Agnès Buzyn a accepté une succession des plus compliquées et des plus délicates. Les critiques qui ont suivi sa désignation ne sont pas sorties des esprits les plus subtils des diverses oppositions ; elles étaient, plus que prévisibles, d'une déconcertante facilité intellectuelle. Certes, Mme Buzyn vient de la vie civile, mais qu'est-ce qui l'empêche de changer de cap et de se lancer dans le combat politique ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte