Plomb autour de Notre-Dame : les taux mesurés sont « inférieurs aux seuils recommandés » selon l'ARS Ile-de-France

Par
Nordine El Bartali -
Publié le 19/07/2019

Crédit photo : AFP

« La santé des enfants est notre priorité ». C’est ce qu’affirme la mairie de Paris dans un communiqué de presse publié ce jeudi 18 juillet 2019. Elle assure qu’il n’y a « aucun risque pour la santé » des enfants dans les écoles autour de Notre-Dame-de-Paris, démentant les informations de Mediapart selon lesquelles des taux de concentration de plomb dangereux y ont été relevés après l'incendie de la cathédrale le 15 avril 2019.

De son côté, l’ARS Île-de-France a publié le même jour un point de situation qui récapitule les actions menées depuis l’incendie ainsi que les différentes recommandations sanitaires. Elle y présente notamment les résultats de ses prélèvements environnementaux réalisés dans seize logements privés avec des personnes à risque (enfants et/ou femmes enceintes).

Ces résultats montrent que les niveaux constatés dans ces logements à proximité de la cathédrale sont « inférieurs aux seuils recommandés », à l’exception d’un logement, dont la source d’exposition est d’après l’agence sanitaire « isolée et indépendante » de l’incendie de Notre-Dame. « Il n'y a pas de sujet caché », a assuré Aurélien Rousseau, directeur général de l'ARS Ile-de-France.

154 prèlevements réalisés

Depuis l’incendie de la cathédrale, de nombreuses mesures et opération de nettoyage ont été réalisées dans les écoles, crèches et logements d’assistantes maternelles du secteur de Notre-Dame, rappelle la mairie de Paris. En mai 2019, huits établissements à proximité de la cathédrale accueillant des enfants ont fait l'objet de prélèvements environnementaux. Au total, 154 prèlevements ont été réalisés.

Les concentrations en plomb dans les prélèvements de poussières réalisés sur des surfaces accessibles aux enfants sont « toutes inférieures » à 1 000 microgrammes/m², valeur réglementaire applicable dans un cas d'exposition ponctuelle importante. Pour répondre aux inquiétudes soulevées par l’article de Médiapart, de nouvelles mesures seront faites. Comme chaque année, la mairie profitera de la fermeture estivale des établissements pour mener de « grandes opérations de nettoyage ».

« De nouvelles mesures vont être réalisées durant l'été » ainsi qu'un « nettoyage approfondi » et « aucune crèche ou école ne rouvrira s'il y a un risque », a ainsi rassuré Arnaud Gauthier, sous-directeur de la santé à mairie de Paris, au cours d’une conférence de presse commune avec l’ARS Île-de-France, la Préfecture de police et la Direction régionale des affaires culturelles d'Île-de-France.

Il s’agira de « renforcer les consignes de nettoyage, avec notamment le nettoyage à haute pression des cours » de récréation, a détaillé le représentant de la ville de Paris, afin que « le risque [soit] le plus minime possible ». Ce nettoyage, déjà commencé et qui se poursuivra jusqu'au 26 juillet, « consistera à décaper les sols, laver les murs et les mobiliers dans tous les locaux », a-t-il précisé. Par ailleurs, de nouvelles mesures de surveillance auront lieu dans tous les établissements avant la rentrée, peut-on lire dans le communiqué de presse de la ville de Paris.

Nordine El Bartali

Source : lequotidiendumedecin.fr