Courrier des lecteurs

L'homéopathie, mémoire morte de la relation médicale

Publié le 18/07/2019

La guerre de boutons était drôle, la guerre des granules est grotesque. Les jeux sont faits – un peu truqués, certes — et la partie est perdue.

La HAS a bénéficié de l'étrange silence conciliant des laboratoires, sur les contraintes arbitraires, imposant les études supérieures portant sur plus de 200 cas. Bercy râle, avec le déremboursement, l'État perd la franchise de 50 centimes d’euro par tube vendu !

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)