Anxiété, troubles dépressifs : les étudiants et jeunes médecins sont-ils abandonnés à leur sort ?
Débat

Anxiété, troubles dépressifs : les étudiants et jeunes médecins sont-ils abandonnés à leur sort ?

14.06.2017
Près de 66 % des étudiants en médecine, des internes et des chefs de cliniques souffrent d’anxiété, selon une étude dévoilée par leurs syndicats. Environ 28 % d’entre eux sont atteints de troubles dépressifs. Cette enquête alarmante met en lumière les difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes à l’hôpital : conditions de travail difficiles, manque de personnel, repos de sécurité non respecté… encadrement parfois déficient et peu empathique. Sont-ils abandonnés à leur sort ? Comment améliorer leur situation ?
Oui
59%
Non
10%
C'est plus compliqué que ça
31%
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter Bienvenue dans le débat
 
C'est plus compliqué
HS Médecin ou Interne 21.06.2017 à 12h08

Réformer au lieu de gémir

Ayant eu la chance de pouvoir faire un internat américain à la fin de mes études, j'ai découvert un autre monde : des patrons qui ne se prenaient pas pour le nombril du monde qui étaient fiers de Lire la suite

Répondre
 
C'est plus compliqué
GILLES B Médecin ou Interne 18.06.2017 à 09h57

Et après?

Et après l'internat , qu'es ce que je fais..? Carrière hospitalière? (Avec toutes les surcharges dites plus haut et partout..?), carrière libérale? (vous vous installeriez vous, si vous étiez jeune Lire la suite

Répondre
 
Non
Dr Soun Médecin ou Interne 16.06.2017 à 18h26

Je dois être un surhomme

Mon dieu ! Comme tout est dur aujourd'hui ! Et pourtant, je me rappelle les gardes de 72 heures au SAMU, sans repos avec une formation au lance-pierre, le mal au ventre avant de rentrer dans Lire la suite

Répondre
 
Non
Dr Soun Médecin ou Interne 16.06.2017 à 18h25

Je dois être un surhomme

Mon dieu ! Comme tout est dur aujourd'hui ! Et pourtant, je me rappelle les gardes de 72 heures au SAMU, sans repos avec une formation au lance-pierre, le mal au ventre avant de rentrer dans Lire la suite

Répondre
 
laurent v Médecin ou Interne 15.06.2017 à 21h31

Anxiété et troubles dépressif des étudiants

Le philosophe Michel Serres, affirme que : « Toute bonne éducation médicale devrait viser à former un médecin à “deux têtes” complémentaires : l’une toute d’intelligence scientifique, qui “reste dans Lire la suite

Répondre
 
Non
dominique b Médecin ou Interne 15.06.2017 à 16h33

Reconnaissance

L'anxiété n'est pas propre au moment des études, c'est tout l'exercice médical qui est anxiogène, sous pression sociale, réglementaire, juridique.Une seule solution pour tenir: Ne pas vouer toute son Lire la suite

Répondre
 
Oui
ISABELLE S Médecin ou Interne 15.06.2017 à 07h40

Isabelle médecin

Votre enquête pourrait être intéressante . Malheureusement elle ne sera pas lue par les intéressés principaux, c'est-à-dire les responsables d'enseignement des universités (chefs de service) . J'en Lire la suite

Répondre
 
jerome b Médecin ou Interne 14.06.2017 à 20h34

Reflet de l'ensemble des personnels hospitaliers

Les jeunes médecins évoluent à l'hôpital, principalement universitaire. L'ambiance se dégrade depuis plusieurs années sous la pression à l'activité avec des objectifs chiffrés sans cesse redéfinis à Lire la suite

Répondre
 
JEAN-PIERRE L Médecin ou Interne 14.06.2017 à 18h39

Anxiété

Alors je vais bientôt regretter d'avoir fait (président d'internat) MAI 68 !!! L'enseignement a ensuite changé et devenu PUPH, nous étions notés par les étudiant(e)s (déjà 50% d'étudiantes) en cours Lire la suite

Répondre
 
Oui
Christine P Médecin ou Interne 14.06.2017 à 17h05

Soutien psychologique? Réunions de parole?

Le WE dernier, une jeune étudiante en Médecine a accueilli aux urgences une maman portant son enfant de 3 mois décédé de mort subite. Malgré une réanimation, la maman est repartie avec "le couffin Lire la suite

Répondre
 
C'est plus compliqué
KLAUSS Médecin ou Interne 20.06.2017 à 20h48

nous sommes en 2017 et non en 1997!

Madame je suis désolée de vous écrire que si vous "docteur vous étiez si bien entourée il y a 20 ans c'est que tout simplement certaines professions ont bénéficier de "largesses" et qu'en 2017 "tout Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Participez au débat

Vous devez être inscrit ou abonné pour pouvoir participer.
Pour rappel, la participation est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Manque de temps, frustration, relations avec les patients : ces facteurs de stress qui mènent les généralistes au burn-out

La sensation de « travail empêché » chez les médecins joue fortement sur l'épuisement émotionnel et la dépersonnalisation, deux causes de... 5

Rénovation du dépistage néonatal : vers la création d'un centre national de coordination

dépistage néonatal

Le ministère de la Santé lance un appel à candidatures national pour désigner le centre hospitalier universitaire qui accueillera le futur... 1

AP-HP : contre un « plan social imposé », les personnels bravent la pluie et Martin Hirsch

aphp

Une trentaine de personnels de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) se sont rassemblés ce lundi devant le siège parisien du... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter