Chirurgie : faut-il fermer les services à faible activité ?
Débat

Chirurgie : faut-il fermer les services à faible activité ?

09.12.2015
La menace d’un plan de restructuration plane sur les services de chirurgie à faible activité. Le ministère de la Santé aurait fixé « à tire indicatif » un seuil de faible activité à moins de 2 101 actes par an. Priorité est donnée à la chirurgie ambulatoire qui permettrait de réaliser une économie de l’ordre de 600 millions d’euros à l’horizon 2020, selon un document de la direction générale de l’offre de soins (DGOS), révélé par « le Figaro ». Faut-il poursuivre dans cette voie et fermer les services à faible activité ?
Oui
49%
Non
18%
C'est plus compliqué que ça
34%
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Fin de l'exercice isolé, travailler... jusqu’à 22 heures : ce que Macron attend des médecins

best of Macron

Une réforme aussi attendue valait bien un discours fleuve. Pendant plus d'une heure, Emmanuel Macron a dévoilé ce matin devant le gratin... 29

Plan santé : « C'est la bonne réforme, je n'ai pas d'inquiétude », affirme Agnès Buzyn

Agnès Buzyn ministre santé

Emmanuel Macron a dévoilé ce mardi matin le plan de transformation du système de santé, à la ville comme à l’hôpital. Pour « le Quotidien... 41

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter