Le festival des Amateurs Virtuoses à Bayreuth

Marathon pianistique

Par
Olivier Brunel -
Publié le 04/11/2019

Pour la deuxième fois, le marathon des pianistes Amateurs Virtuoses a eu lieu à Bayreuth.

Masterclass avec Florence Millet

Masterclass avec Florence Millet
Crédit photo : DR

Les Amateurs Virtuoses (ne pas confondre avec le Concours international des Grands Amateurs de piano, qui se déroule chaque année à Paris) est une association, ou plutôt une grande famille, de pianistes principalement, qui se réunissent plusieurs fois par an pour se produire en sessions festivalières. Pour la deuxième fois, leur festival d’automne se déroulait à Bayreuth, dans les locaux et avec le soutien logistique impeccable de la légendaire maison de piano Steingraeber & Söhne.

Les trois jours passés en compagnie de cette assemblée internationale d’amateurs font remettre en question la notion d’amateurisme et ses frontières avec le monde professionnel. On se demande pour quelles raisons certains n’ont pas opté pour ce dernier, tant leur niveau technique, musical, leurs performances de mémoire, leur sang-froid, leur… professionnalisme égalent ceux de beaucoup de musicienss faisant carrière. Avoir une profession stable, maintenir une vie de famille équilibrée, ne pas subir les servitudes de la vie errante de concertiste, ces raisons sont probablement les bonnes. Il est certain que ce type de pratique les différencie radicalement des professionnels, dont un certain type de « poli  » aujourd’hui international banalise un peu le jeu.

Qui dit musicien amateur dit souvent médecin, on en voit beaucoup dans les concours. Le marathon de piano de Bayreuth en comptait quatre sur une quinzaine de participants  : Matthias Fischer et Brice Martin, psychiatres respectivement à Würzburg et Valence, Patrick McDonald, ostéopathe au Cap (Afrique du Sud), et Hannah Moatti, hématologue à Paris, à l’hôpital Saint-Louis, venue participer à la Masterclass de Florence Millet, concertiste et professeur à la Hochschule für Musik de Cologne, laquelle jouait sur le piano de Liszt, fabriqué et conservé par la maison Steingraeber.

C’est ainsi qu'on a pu entendre dans les locaux de l’antique manufacture de pianos, ainsi qu'au Schloss Thurnau, des concerts d’un niveau et d’une tenue exceptionnels. Un des aspects les plus étonnants de ce marathon était la diversité et l’originalité des pièces choisies. Si Chopin, Liszt, Beethoven se taillaient la part du lion, on pouvait entendre aussi du jazz avec Brice Martin (le  Köln Concert de Keith Jarrett et Errol Garner), des pièces argentines d’Astor Piazzolla et Carlos Gustavino avec Julien Kurtz, directeur artistique du festival, et même des fantaisies sur des thèmes de Glenn Miller arrangées par Alexander Tsfasman avec Lana et Slava Levin, un couple russe qui vit aux États-Unis.

Les pièces jouées à quatre et huit mains étaient évidemment très prisées, avec des curiosités comme la « Sonate pour deux pianos  » opus 34b de Brahms jouée par Johannes Gaechter et Matthias Fischer, et les très appropriés « Souvenirs de Bayreuth  » de Fauré et Messager, surprise du dernier concert, interprétés par Florence Millet et Geoffroy Vauthier.

Musées wagnériens

On a pu à cette occasion apprécier le développement de la ville de Bayreuth ces trente dernières années : l’Opéra historique rococo construit en 1744-1748 par la Margravine Wilhelmine, sœur de Frédéric Le Grand, a été restauré et est depuis 2012 un joyau de l’héritage mondial de l'Unesco. La Villa Wahnfried, domicile de Richard et Cosima Wagner, s’est enrichie d’un superbe musée, qui présente cette année une exposition consacrée à Wolfgang Wagner (1919-2010). Et la Siegfried Wagner Haus, qui abrita la dynastie Wagner, est également un musée, consacré à l’idéologie wagnérienne.

Visiter la fabrique de piano Steingraeber & Söhne est aussi une expérience enrichissante. Dirigée aujourd’hui par Udo Schmidt-Steingraeber, tête de file de la sixième génération, elle fabrique à la main et exclusivement avec des matériels naturels des pianos légendaires, dont la spécificité va plutôt vers les compositeurs classiques.

Pour 2020, Les Amateurs Virtuoses ont en projet des rencontres en Irlande, Azerbaïdjan, Russie, Chine et aux États-Unis, ainsi qu'un nouveau festival à Paris.

www.lesamateursvirtuoses.com/fr

Olivier Brunel

Source : Le Quotidien du médecin