Une politique inversée

Macron, successeur de Macron  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 10/04/2020
Comment un président qui a été élu sur un programme de réformes néo-libérales, qui l'a appliqué aux prix de terribles mouvements sociaux, pourrait-il devenir, à cause de l'épidémie, un président dépensier, contraint par une dure réalité à faire l'inverse de ce qu'il a fait ?
Macron, en juin 2018, avec Henri Écochard,  compagnon de la Libération,mort depuis du virus

Macron, en juin 2018, avec Henri Écochard, compagnon de la Libération,mort depuis du virus
Crédit photo : AFP

Le coronavirus a eu raison, en quelques jours, des dogmes en vigueur en France depuis trois ans. Là où il était question de réduire les dépenses, le gouvernement, dont la composition n'a guère changé, se met à dépenser à tout-va ; là où il fallait respecter les accords de Maastricht, réduire le déficit budgétaire et l'endettement public, on prend des libertés avec les directives européennes ; là où il ne s'agissait que de ramener le budget de la Sécurité sociale à l'équilibre, on ne compte plus les dépenses de l'hôpital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte