Le 49/3 n'améliore pas ses chances

Macron ; chemin de croix  Abonné

Par
Publié le 05/03/2020
Le recours par le gouvernement à l'article 49/3 de la Constitution n'aura été une surprise par personne, y compris par ceux qui, aujourd'hui, expriment leur indignation et, de nouveau, appellent la rue à manifester. Ce recours résulte naturellement des manœuvres d'obstruction lancées par la France insoumise et le parti communiste pour empêcher l'adoption de la réforme du système des retraites. Il n'en est pas pour autant la meilleure stratégie que le gouvernement pût choisir.
Un gouvernement en sursis

Un gouvernement en sursis
Crédit photo : AFP

Sous le prétexte de défendre le débat parlementaire, le PC et LFI ont déposé 41 000 amendements. Leur projet consistait à placer le gouvernement devant un dilemme : soit il les laissait faire, et patientait, au nom de la démocratie,  pendant plusieurs mois ; soit, il intervenait avec tous les moyens légaux dont il dispose pour arrêter une pantomime délétère dont le parlementarisme n'est pas sorti grandi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte