Le diagnostic du Dr Bouteldja

Wagner à la lumière de ses maux  Abonné

Publié le 22/04/2014
1398129398516010_IMG_127921_HR.jpg

1398129398516010_IMG_127921_HR.jpg

1398129399516141_IMG_127950_HR.jpg

1398129399516141_IMG_127950_HR.jpg

Écrivains-médecins

Richard Wagner est mort en 1883, à 70 ans, des suites d’un infarctus du myocarde. Selon Pascal Bouteldja, qui a tout lu sur le sujet, il eut une santé plutôt robuste, mais de nombreux maux qui, sans être graves, perturbèrent sa vie. Surtout dans ses dernières années, comme, entre autres, un furoncle hémorragique qui fit écrire à Liszt : « J’espère que l’abcès de Parsifal se montrera de bonne compréhension et le fera moins souffrir que la plupart des représentations de ses ouvrages. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte