ARTS - À Paris, Berenice Abbott

Voyage dans le XXe siècle  Abonné

Publié le 01/03/2012
1330568233327680_IMG_78383_HR.jpg

1330568233327680_IMG_78383_HR.jpg
Crédit photo : B. ABBOTT/COMMERCE GRAPHICS LTD

ATTIRÉE par la vie culturelle parisienne, alors qu’elle souhaitait être sculptrice, Berenice Abbott devient, à son arrivée dans la capitale en 1921, l’assistante de Man Ray, qui l’encourage à réaliser ses propres portraits et lui présente Eugène Atget, dont elle achètera le fond (qu’elle n’aura de cesse de promouvoir, jusqu’à son rachat par le MOMA de New York en 1968). Lorsqu’elle ouvre son propre studio, Cocteau est son premier client, il l’exposera en 1926 dans sa galerie Au Sacre du printemps.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte