Corée, Chine, Japon, Inde, Malaisie

Voix d’Asie multiples

Publié le 26/10/2015
- Mis à jour le 26/10/2015

Figure de proue de l’actuelle littérature sud-coréenne (« la Mort à demi-mots », « Fleur noire », « l’Empire des lumières »), Kim Young-ha, 47 ans, écrit avec « J’entends ta voix » (1) une nouvelle page de la réalité urbaine d’aujourd’hui. À travers le destin de Jeï, enfant non désiré, puis rejeté et abandonné à la rue, il cherche à transformer les bruits que font les jeunes et qui dérangent une société trop policée en voix que nous pourrions entendre.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?