« 24 City », de Jia Zhang-Ke

Vies de Chine

Publié le 17/03/2009
- Mis à jour le 17/03/2009

APRÈS le remarqué « Still Life », Jia Zhang-Ke évoque cinquante ans d’histoire de la Chine à travers les paroles d’ouvriers d’une usine militaire d’État, la 420, qui va être détruite pour faire place à un complexe de luxe, « 24 City ». Nous sommes à Cheng Du, dans le Sichuan, pas loin de l’épicentre du tremblement de terre meurtrier qui a frappé la Chine il y a un an.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?