La curiosité

Vice ou vertu ?  Abonné

Par
Publié le 16/09/2019
Auteur de nombreux essais, professeur émérite des universités, Jean-Pierre Martin, qui avait déjà écrit « le Livre des hontes », aborde avec la curiosité un « organe fragile » dont il décrit la fécondité aussi bien que l'enfermement dangereux.

Adolescent épris des cultures les plus diverses, l'auteur montre comment cela fut balayé par une obsession politique, le marxisme-léninisme, une passion à vrai dire bien classique dans les Sixties-Seventies. Le résultat fut les ravages de l'endoctrinement, le sectarisme le plus étroit, l'impossibilité de prendre goût à ce qui n'était pas son obsession. Il était devenu « incurieux ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte