THEATRE - «Théâtre sans animaux », de Jean-Michel Ribes

Vertus de l’absurdité  Abonné

Publié le 07/02/2013

HUIT HISTOIRES. Cinq comédiens : deux femmes, trois hommes. Certains étaient déjà là au moment de la création désopilante, en 2001. Annie Grégorio, Philippe Magnan, Christian Pereira. Deux nouveaux les rejoignent, qui connaissent l’esprit Ribes : Caroline Arrouas, chanteuse et totalement déjantée, et Marcel Philippot, qui jouait dans « Ça c’est Palace ! » et dans « les Nouvelles Brèves de comptoir ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte