LIVRES - Nouvelles

Variations sur la condition humaine  Abonné

Publié le 26/04/2011
1303780577248366_IMG_59337_HR.jpg

1303780577248366_IMG_59337_HR.jpg

1303780576248365_IMG_59336_HR.jpg

1303780576248365_IMG_59336_HR.jpg

1303780575246274_IMG_59335_HR.jpg

1303780575246274_IMG_59335_HR.jpg

Entre Chine et Amérique

Yiyun Li est une transfuge. Non seulement elle est née à Pékin (en 1972) puis a quitté son pays pour s’installer aux États-Unis afin d’effectuer des études de médecine, mais aussi, une fois diplômée en immunologie, elle a décidé d’abandonner la pratique médicale pour se consacrer à l’écriture. Il est vrai qu’« Un millier d’années de bonnes prières » (1), paru en 2005 (son deuxième livre après le roman « Un beau jour de printemps », précédemment traduit en français), lui a valu d’être désignée comme l’un des meilleurs jeunes auteurs du moment.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte