CLASSIQUE - DVD hommage à Jerome Robbins

Une soirée très poétique  Abonné

Publié le 05/03/2012
1330913878324522_IMG_78569_HR.jpg

1330913878324522_IMG_78569_HR.jpg

MARIE-AGNÈS GILLOT, avec son physique athlétique et son incroyable aura dynamique, illuminait la première pièce de cette soirée, « En Sol » (1975), chorégraphie un peu datée dans sa naïveté pittoresque. Éclatante de vitalité, et chic comme personne, Gillot, aux côtés de Florian Magnenet qui lui est si bien appariée physiquement, excelle dans le long et sublimement poétique pas de deux du « Concerto en sol » de Ravel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte