THEATRE - « Iphis et Iante », d’Isaac de Benserade

Une merveilleuse curiosité  Abonné

Publié le 25/04/2013
1366852773427461_IMG_103803_HR.jpg

1366852773427461_IMG_103803_HR.jpg
Crédit photo : RAPHAEL ARNAUD

QUELLE MERVEILLEUSE comédie ! Et comme elle résonne malicieusement à nos oreilles en ce printemps 2013 : Isaac de Benserade (1612-1692), noble normand qui fut académicien, a écrit un conte. Il était une fois un père (Charlie Nelson) qui ne voulait pour enfant qu’un garçon. Mais c’est d’une fille qu’avait accouché sa femme (Anne Guégan). Aussi éleva-t-elle cette enfant comme un garçon. Devenu(e) grand(e), Iphis (Suzanne Aubert) rencontra l’amour partagé en la personne de Iante (Chloé Chaudoye). Son père et celui de Iante, Téleste (Éric Frey) voulaient conclure un mariage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte