« Le Misanthrope », de Molière

Une interprétation intéressante  Abonné

Publié le 22/04/2014
1398129433516012_IMG_127924_HR.jpg

1398129433516012_IMG_127924_HR.jpg
Crédit photo : B. ENGUERAND

Théâtre

Clément Hervieu-Léger, qui signe la mise en scène de ce « Misanthrope », possède un art très sûr de la lecture d’une pièce (il se passe d’ailleurs de « dramaturge »). Il est aimé des comédiens, qu’il dirige avec intelligence et tact. Après « la Critique de l’École des femmes », pièce brève en prose, au Studio-Théâtre, il aborde le grand plateau, avec un chef-d’œuvre en alexandrins. Il peut s’appuyer sur une distribution très brillante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte