THEATRE - « L’Opéra de Quat’sous », de Bertolt Brecht

Une fête grinçante et réjouissante  Abonné

Publié le 13/04/2011
1302657564244812_IMG_58477_HR.jpg

1302657564244812_IMG_58477_HR.jpg
Crédit photo : B. ENGUÉRAND

L’OPÉRA de Quat’sous entre au répertoire de la Comédie-Française et l’on prend la mesure du talent éblouissant des comédiens. Lorsqu’en 1928, Bertolt Brecht et Kurt Weill s’enfermèrent au… Lavandou pour écrire cette transposition de « l’Opéra des Gueux » de John Gay (1728), sous le titre « Racaille », ils avaient en tête des comédiens qui savaient chanter et non des acteurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte