Un homard en tête d’affiche

Une fable convaincante  Abonné

Publié le 29/10/2015
Colin Farrell et Rachel Weisz

Colin Farrell et Rachel Weisz
Crédit photo : D. SPYROU

Avec « Canine » puis « Alps », Yorgos Lanthimos, né à Athènes il y a 42 ans, avait déjà montré l’originalité de son inspiration. Pour « The Lobster », il imagine un monde où il est obligatoire de vivre en couple, les contrevenants risquant d’être transformés en animal – la mythologie n’est pas loin. Le héros de cette histoire, joué par un Colin Farrell impassible, vient d’être quitté par sa femme ; il se rend donc dans l’hôtel où il devra, en 45 jours, trouver une compagne, faute de quoi il deviendra – il a le choix de l’animal – un homard.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte