CINEMA - « Les Beaux Jours », de Marion Vernoux

Un tournant joliment pris  Abonné

Publié le 27/06/2013
1372295678443315_IMG_107706_HR.JPG

1372295678443315_IMG_107706_HR.JPG
Crédit photo : M. CROTTO

ELLE A 60 ANS. Elle vient d’abandonner son métier de dentiste et ses filles lui ont offert un forfait-découverte pour un club de retraités appelé « Les Beaux Jours ». La suite, Fanny Chesnel, née en 1980, l’a imaginée dans « Une jeune fille aux cheveux blancs », son premier roman, inspiré de l’expérience de sa mère. Et des producteurs ont eu la bonne idée d’en proposer l’adaptation à la cinéaste de « Personne ne m’aime », « Love, etc. » et « Reines d’un jour ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte