À Villeurbanne, puis Nancy, Paris, Dunkerque

Un « Roi Lear » puissant et émouvant  Abonné

Publié le 30/01/2014
1391048472492026_IMG_121113_HR.jpg

1391048472492026_IMG_121113_HR.jpg
Crédit photo : DR

Théâtre

Un plateau nu, enveloppé au fond d’un mur ouvert de fenêtres et de portes qui évoque un théâtre élisabéthain. De beaux costumes, des lumières harmonieuses, une économie d’éléments, des mouvements vifs, des scènes qui s’enchaînent très rapidement en fluides fondus enchaînés, un usage efficace de la musique et du son, tout dans ce spectacle haletant est fait pour que le chef-d’œuvre de Shakespeare nous parvienne dans sa grandeur, sa force, son émotion.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte