« Les Cavaliers », d’après Joseph Kessel

Un miracle de simplicité  Abonné

Par
Publié le 03/03/2016
Theatre-Les Cavaliers largeur

Theatre-Les Cavaliers largeur
Crédit photo : LOT

Theatre-Les Cavaliers hauteur

Theatre-Les Cavaliers hauteur
Crédit photo : LOT

Le théâtre offre parfois de ces petits miracles : une œuvre que l’on pouvait imaginer impossible à transposer et qui trouve sur scène une force nouvelle et touche spontanément le public. C’est ce qui s’est passé avec « les Cavaliers ». À Avignon, il y a deux étés, le bruit s’était répandu comme une traînée de poudre. Dans une minuscule salle, Le Petit Chien, et à une heure inhabituelle, 10 heures du matin, quelques jeunes donnaient vie à l’épais roman de Joseph Kessel composé en 1966, et c’était magique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte