« La Porte à côté », de Fabrice-Roger Lacan

Un irrésistible ping-pong  Abonné

Publié le 17/02/2014
1392603260496484_IMG_122694_HR.jpg

1392603260496484_IMG_122694_HR.jpg
Crédit photo : E. MURAT

Théâtre

Fabrice-Roger Lacan retrouve ici l’alacrité de « Cravate Club » et va plus loin en se jouant des formes classiques, pour, comme dans « Jacques et son maître », par exemple, donner aux deux personnages qu’il imagine la liberté de la narration et du commentaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte