THEATRE - « Le Fond de l’air effraie », de Bruno Coppens

Un charme blagueur  Abonné

Publié le 06/06/2012
1338945168354314_IMG_85189_HR.jpg

1338945168354314_IMG_85189_HR.jpg
Crédit photo : LOT

BRUNO COPPENS est très sympathique. Il a des airs de vieil adolescent. S’il ne répétait pas sans cesse qu’il a 50 ans, on le penserait plus jeune. Sur le plateau de la Pépinière, il est accompagné d’un musicien, Pierre Poucet. Son complice, son partenaire : il joue, lui aussi, et cela donne à ce petit spectacle sans prétention aucune une dynamique séduisante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte