THEATRE - « Que ma joie demeure ! », de et par Alexandre Astier

Un artiste très original  Abonné

Publié le 25/04/2012
1335316915343989_IMG_82606_HR.jpg

1335316915343989_IMG_82606_HR.jpg
Crédit photo : G. CITTADINI CESI

ÉTRANGE spectacle, étrange garçon. Très connu d’un public qui vient l’applaudir au Rond-Point, trop heureux d’approcher celui les fait rire depuis si longtemps. Alexandre Astier est l’auteur, le réalisateur et l’interprète d’une série que l’on nous dit hilarante, « Kaamelott ». Il retrouve aujourd’hui le théâtre. Il y a débuté à Lyon, sa ville natale. Sa mère y était professeur d’art dramatique. Mais le jeune homme est d’abord épris de musique et l’on devine, à le voir jouer avec les partitions et le clavier, à quel point il est doué.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte