THEATRE - « Le Vrai Sang », de Valère Novarina

Un art singulier de la scène  Abonné

Publié le 12/01/2011

QUI NE CONNAÎT PAS Valère Novarina sera ébloui, subjugué par l’étrange langue, le propos complexe, le sens du jeu, l’humour, la vaillance des interprètes de ce nouveau spectacle. Qui connaît l’univers de l’écrivain, peintre, metteur en scène, trouvera en toute sincérité que l’artiste se répète un peu et que la représentation est trop longue. Réserve un peu cuistre au regard de la beauté et de la force de ce spectacle mais, franchement, il y a quelque chose d’un peu trop systématique dans la manière que déploie ici Valère Novarina.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte