Un accord Franco-Wallon et des pistes pour le nouveau plan  Abonné

Publié le 28/03/2013

BEAUCOUP de Français autistes s’installent en Wallonie, majoritairement des adultes. On parle même d’« usine à Français » pour désigner des résidences qui fleurissent à la frontière, lucratives pour les propriétaires, mais parfois éloignées des normes de sécurité et d’hygiène attendues. Combien de Français tentent l’exil ? Il n’existe aucun recensement précis. Le chiffre de 4 500 enfants est avancé mais la question est taboue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte