À Paris et à Montpellier

Trois expositions à voir  Abonné

Publié le 17/09/2015
Mona Hatoum, " Hot Spot », 2013

Mona Hatoum, " Hot Spot », 2013
Crédit photo : J. VON BRUCHHAUSEN

Au centre Pompidou, rétrospective Mona Hatoum, jusqu’au 28 septembre. D’origine palestinienne, née à Beyrouth, travaillant à Londres et Berlin, Mona Hatoum garde une conscience très forte de l’instabilité du monde, des frontières, des migrations, de l’histoire. Si son œuvre ne peut se résumer à cela, car elle a aussi beaucoup d’humour et un esprit parfois surréaliste (poil pubien sur une chaise dans « Jardin public »), elle fait passer ses messages à travers des objets quotidiens, quel que soit le support choisi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte