« Tel père, tel fils »  Abonné

Publié le 19/12/2013
1387419953483127_IMG_118770_HR.jpg

1387419953483127_IMG_118770_HR.jpg
Crédit photo : DR

Le Japonais Kore-Eda est le cinéaste de la famille en crise, des liens brisés, des enfants livrés à eux-mêmes. Se souvenant des substitutions d’enfants qui ont accompagné le boom de la natalité dans son pays dans les années 1960, il imagine deux familles qui découvrent, alors que leurs garçons ont 6 ans, que ces derniers ont été échangés à la naissance. Le héros principal est un architecte à la réussite affirmée qui a beaucoup d’ambitions pour son fils. L’autre famille est pauvre et bohème.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte