B. Sansal, S. Kasmaï, R. Solé, A.Benmalek

Sur fond de politique et de religion

- Publié le 12/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

S’inscrivant dans la lignée de « 1984 », de George Orwell (paru en 1949), Boualem Sansal donne avec « 2084. La fin du monde » (1) sa vision d’un avenir proche, où le peuple est soumis à un dieu unique. Un temps où l’immense empire de l’Abistan est contrôlé par un guide suprême et un appareil omniprésents mais invisibles. On pense à l’Iran.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?