CINEMA / « Rien de personnel », de Mathias Gokalp

Souffrance au travail

Publié le 15/09/2009
- Mis à jour le 15/09/2009

LE MONDE de l’entreprise est impitoyable, l’actualité nous le rappelle chaque jour, de rébellions d’ouvriers licenciés en suicides de salariés malmenés. Dans son premier film, écrit avant la crise mondiale, « au moment où le cours des bourses mondiales était au plus haut (et)   où on licenciait à tour de bras pour d’autres motifs », Mathias Gokalp a choisi la satire pour évoquer le sort des cadres sous pression menacés de perdre leur emploi du jour au lendemain.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?