« J'aurais voulu être français »

Sorman et Sormann, pourquoi tant de « n » ?  Abonné

Par
Publié le 21/11/2016
Idées-Sorman

Idées-Sorman

« Écrire interdit d'oublier », dit l'auteur au début de l'un de ses premiers chapitres, retours vers une famille juive fracassée par l'Histoire avec une grande hache. Guy Sorman reconstruit patiemment le puzzle agité de la vie de son père.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte