Au programme à la maison

Rattrapages pour cinéphiles

Par
Renée Carton -
Publié le 27/03/2020

Le cinéma à la maison est depuis longtemps dans les mœurs. Outre la télévision, les offres payantes sont nombreuses. Les salles fermées, les festivals annulés tentent de se faire une petite place dans cet immense marché virtuel. Pour ne pas être oubliés.

* Le Festival international du film d'Aubagne - Music & Cinéma devait se tenir du 30 mars au 4 avril avec pour invités d'honneur Howard Shore (« le Seigneur des anneaux », « le Retour du Roi ») et Agnès Jaoui. Les organisateurs en proposent une version dématérialisée et digitale, aux mêmes dates. Les films pour lesquels ils ont obtenu une autorisation de diffusion seront ainsi disponibles gratuitement, pour 24 heures, à la date initialement prévue au programme et les rencontres professionnelles sont maintenues par visioconférence (aubagne-filmfest.fr et sur les réseaux sociaux).

* « Trois Couleurs », le magazine des cinémas MK2, propose chaque jour, sous la bannière « Festival à la maison », une sélection de vidéos et films accessibles depuis chez soi et gratuits. Par exemple : une archive de Cassavetes sur ses goûts cinématographiques, un podcast sur les musiques d'Isabella Rossellini, un étrange court-métrage de Gus Van Sant, le célèbre « Zéro de conduite » de Jean Vigo (tombé dans le domaine public, via archive.org). Et aussi la sélection hebdomadaire de MK2 Curiosity, des « trésors cachés, raretés et bizarreries indispensables de l'histoire du cinéma mondial », comme « Un été inoubliable », de Lucian Pintilié (troiscouleurs.fr).

* À la Cinémathèque, l'exposition Louis de Funès devait être l'événement du printemps (avec rétrospective des films de l'acteur et de ceux de Gérard Oury). Ce n'est que partie remise. En attendant, la Cinémathèque propose dans une newsletter hebdomadaire « 7 idées ciné pour la semaine ». Pas des films, malheureusement, mais des éclairages, des liens. Pour la semaine en cours, sur l'œuvre de Max Ophuls avec une analyse autour de « Liebelei » et des extraits, des dessins de Pierre Étaix, une playlist d'acteurs qui chantent dans des films, la recette de la soupe aux choux, une rencontre avec Robert Redford, l'Instant Insta sur le baiser de Catherine Deneuve et Geneviève Page dans « Belle de jour » et une conférence sur l'histoire de Cinecitta, inauguré par Mussolini en 1937. De quoi stimuler sa culture cinéphilique (cinematheque.fr).

Et toujours toutes sortes de propositions de structures ou d'artistes avec le hashtag #Culturecheznous.

Renée Carton

Source : Le Quotidien du médecin