« Au-delà des collines », de Christian Mungiu

Questions existentielles  Abonné

Publié le 21/11/2012

L’AMOUR, le libre arbitre, la religion, le bien, le mal : le Roumain Christian Mungiu, après « 4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours », qui évoquait l’avortement et lui a valu la palme d’or du festival de Cannes en 2007, est plus que jamais ambitieux. Et son talent de cinéaste lui donne les moyens d’exprimer mille questions sur ces thèmes, dans une vision à la fois austère et passionnée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte