Non-contre-indication à la pratique sportive

Quelle place pour l’épreuve d’effort ?  Abonné

Par
Publié le 15/10/2018
epreuve effort

epreuve effort
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

La pratique régulière d’une activité physique modérée mérite d’être encouragée à tout âge et chez tous les sujets en fonction de leurs capacités. La reprise d’une activité sportive après une longue période d’inactivité physique et sportive, voire de sédentarité, est une période à risque cardiovasculaire, plus particulièrement à partir de 35 ans chez l’homme et 45 ans chez la femme. Le sport intense, s’il ne crée pas la maladie cardiaque, peut la révéler. Au pire, il peut tuer un cardiaque méconnu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte