THEATRE - « Démocratie », de Michael Frayn

Quand l’Histoire est romanesque  Abonné

Publié le 03/10/2012
1349227026375661_IMG_90346_HR.jpg

1349227026375661_IMG_90346_HR.jpg
Crédit photo : LOT

C’EST UNE PIÈCE chorale pour dix personnages, dix acteurs qui portent des voix qui sont pour la plupart tirées de la réalité même. Personnages : Willy Brandt (Jean-Pierre Bouvier), Günter Guillaume (Alain Eloy), Hans-Dietrich Genscher (Alexandre Von Sivers), Helmut Schmidt (Emmanuel Dechartre). Jean-Claude Idée, qui en signe la mise en scène, l’a adaptée, allégeant la matière assez copieuse de l’original et donnant une forme très claire et très convaincante à la représentation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte