Psychiatrie, recherche… amour

Premiers romans  Abonné

Publié le 21/09/2015

Le cas d’Éric Anglade, né en 1978, est un peu particulier. Alors qu’il achevait son internat, ce futur radiologue a été victime d’un grave accident de voiture qui l’a laissé handicapé. Il a pu soutenir sa thèse (sur l’imagerie médicale et les représentations du corps en médecine) et a exercé pendant quelques mois mais il a finalement décidé de se consacrer à l’écriture. « Le Dernier Garde-Fou », son premier roman, plonge tout entier dans le monde médical, un univers impitoyable où rivalités et coups bas mènent la danse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte