IDEES - Les charmes peu discrets des politiques

Plaire, disent-ils  Abonné

Publié le 18/04/2011
1303089290246443_IMG_58861_HR.jpg

1303089290246443_IMG_58861_HR.jpg

« JE N’AI qu’une passion, qu’une maîtresse, la France, Je couche avec elle », disait Napoléon. Il a donc dû séduire l’État, dit Christian Delporte, qui est bien l’homme de la situation, étant spécialiste de l’histoire des médias et de la communication politique. En fait, ce sont les Français qu’il faut séduire, presque un par un, ce qui est légèrement différent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte