« Le Mensonge », de Florian Zeller

Pierre Arditi, à l’italienne  Abonné

Publié le 10/09/2015
Un duel inspiré

Un duel inspiré
Crédit photo : E. MURAT

La nouvelle pièce de Florian Zeller est évidemment un peu le miroir de « la Vérité », dont Pierre Arditi, déjà, avait été l’un des interprètes, il y a quelques années. C’est un thème double très fructueux dans la comédie, de Molière à Guitry en passant par les meilleurs vaudevilles. Mais Zeller possède sa propre manière et évoque des dramaturges plus complexes, qui ne donnent pas forcément de résolution aux énigmes factuelles et psychologiques qu’ils exposent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte