« Dans quel monde voulons-nous vivre ? »

Nouvelle économie, nouvelle écologie

- Publié le 05/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

D’emblée, la pensée se fait altière et prospective avec Jacques Attali, qui se demande « Que sera le monde en 2030 ? » Une prise de conscience de l’avenir est indispensable, qui conditionne la survie même de l’humanité. Au fait, comment prend-on ici et maintenant conscience de ce qui sera dans quinze ans ? En étant dès maintenant un « acteur du changement », répond Jacques Attali, qui, plus concrètement, campe la contradiction que représente un marché mondial et la démocratie locale.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?