Parenthèses d'hiver

Noëls blancs et de toutes les couleurs

Par
Renée Carton -
Publié le 07/11/2019

À l'heure d'hiver, loisirs et vacances riment souvent avec neige et montagne. Ski, snowkite, snooc, luge, airboard, trail blanc, chiens de traîneau, trottinette des neiges, plongée sous glace, yoga, sylvothérapie, bouées sur neige…, les activités sont proposées par dizaines et la difficulté est de choisir. Pour les fêtes, certains opteront pour les illuminations châtelaines ou urbaines, en France ou dans un pays proche (pour ne pas alourdir son bilan carbone). Quelques exemples.

Ljubljana

Ljubljana
Crédit photo : DR

La neige et toutes les glisses

Le Massif des Vosges, qui, avec ses 25 stations, se présente comme « la montagne à taille humaine », est notamment tourné vers l'accueil des familles. À La Planche des Belles Filles (qui accueillera en juillet l'avant-dernière étape du Tour de France), par exemple, les enfants pourront dévaler en bouée (tubing) une piste sécurisée ou suivre en raquettes le circuit les Petits Lynx. À Gérardmer, avec les moniteurs de l'ESF, les adultes retrouveront les charmes du télémark, l'ancêtre de toutes les glisses, technique née en Norvège au XIXe, consistant à plier le genou et lever le talon, et qui, grâce aux équipements modernes, peut se pratiquer sur toutes les pistes. Rendez-vous aussi, entre autres, au Bol d'air, à La Bresse, un parc d'attractions pour s'amuser dans les arbres, ou à la Ferme aux rennes, au Tanet (massif-des-vosges.com).

Dans les Alpes du Nord, La Plagne s'enorgueillit de sa piste, olympique et unique en France, de bobsleigh et skeleton, pour les fous de vitesse (de 80 à 120 km/h), tandis que l'escalade sur glace (22 m) est, assure-t-on, à la portée de tous, et que les non-skieurs pourront comme les skieurs s'initier au snooc, entre ski et luge, une invention française. Avec Les Arcs et Peisey-Vallandry, La Plagne forme Paradiski l'un des plus grands domaines skiables reliés au monde (425 km de pistes de ski alpin et 186 km de pistes de ski de fond). Et la station de Tarentaise permet aussi le ski debout pour les personnes en situation de handicap, grâce au go to ski qui reproduit mécaniquement les 8 mouvements effectués par les pieds d'un skieur, d'autres engins d'handiski étant également disponibles (la-plagne.com).

En Chartreuse, un séjour ski à partir de 1 080 € la semaine pour 4 (hébergement + forfaits) et des propositions plus aventureuses, comme le tour du parc naturel en raquettes de gîte en gîte (à partir de 568 € pour 6 jours), des stages pour apprendre à vivre en autonomie dans un milieu sauvage en hiver ou, pour les ados à partir de 14 ans, un bivouac dans un igloo qu'on aura construit (chartreuse-tourisme.com).

À Val Thorens, pour l'ouverture de la saison, les 23 et 24 novembre, tests gratuits des nouveautés ski, snow et accessoires. La tyrolienne, la Bee, peut se dévaler sur 1 800 m à deux (à partir de 14 ans) tandis que la piste de luge de 6 km, la plus longue de France, est accessible dès 5 ans.

En Maurienne, le domaine des Sybelles réunit 6 stations, les hameaux des Bottières (chapelles du XVIe et du XIXe) et de Saint-Colomban-des-Villards, les villages de Saint-Jean et Saint-Sorlin-d'Arves et ceux, plus modernes, du Corbier et de la Toussuire. Dans tous les cas, on apprécie les plaisirs du terroir, en visitant les caves de beaufort ou l'atelier d'infusions des Aiguilles d'Arves ou en dégustant les madeleines au beaufort et le miel des Arves. De nombreux espaces sont consacrés à la détente, avec par exemple, dans la Snowpy Mountain, des hamacs géants et des transats en bois.

Sainte-Foy, plus jeune station de la Haute-Tarentaise, vante sa nature préservée, dont l'itinéraire du Monal, le hameau du Miroir et le Vallon du Clou, sans oublier le cœur de station entièrement piéton (saintefoy.net).

Au Grand-Bornand, qui va inaugurer un nouveau télésiège à grand débit, on admirera les chalets datant du XVIIe siècle, avant de se lancer, peut-être, sur la Dénivel'Maxx (1 100 m de dénivelé non-stop), de goûter aux joies du freestyle ou d'expérimenter le traîneau à chiens. On pourra aussi visiter une ferme produisant le célèbre reblochon fermier et, le mercredi, faire un tour au marché au reblochon, créé en 1795, le dernier de la région (legrandbornand.com). On n'oubliera pas, du 20 au 22 mars, Glisse en cœur, marathon associant personnalité et anonymes organisé cette année au profit de Mon École ExtraOrdinaire, structure expérimentale accueillant des enfants « neuro-atypiques » (glisseencoeur.com).

Le Val d'Arly propose des séjours clés en main, comme un Noël Ski et Famille à moins de 1 000 € pour 4, ou un séjour Ski et Théâtre, du 7 au 14 mars, à l'occasion du festival Théâtre d'hiver. Le Val d'Arly, ce sont deux grands domaines skiables, l'Espace Diamant (192 km de pistes, 3 boardercross et 7 snowparks) et Les Portes du Mont-Blanc (100 km de pistes, 3 pistes de boardercross et 2 snowparks) et plusieurs stations-villages, Crest-Voland/Cohennoz, Flumet/Saint-Nicolas-la-Chapelle, La Giettaz en Aravis et Notre-Dame-de-Bellecombe. Au Baby traîneau Park, les 3-7 ans peuvent s'initier aux bases du mushing (valdarly-montblanc.com).

Dans le Grand Massif, Samoëns offre l'un des plus grands espaces débutants de France et des animations le plus souvent gratuites avec la zone ludique Ze Septisnake et la Forêt Myztérieuse de ZiZiPanPan : randonnée raquettes pour les familles, jardin des glaces pour les plus petits, marche afghane…. (samoens.com)

Dans les Alpes suisses, dans le Val d'Anniviers, Objectif Sciences International propose, notamment aux jeunes, autour du Nouvel An ou en février, des séjours pas comme les autres : « Sur les traces du loup & Sports d'hiver », pour partir en raquettes à neige sur les traces des animaux, cerfs, chamois, gélinottes, tétras-lyres, voire loups, de retour dans la région ; ou « Cristaux de neige & Sports d'hiver », pour étudier et photographier les flocons et construire avec la neige ; en prime, observations astronomiques grâce au télescope de Saint-Luc (vacances-scientifiques.com).

Dans les Pyrénées, parmi les nouveautés, 2 nouvelles pistes, une noire et une rouge, à Saint-Lary, soit 100 km au total, un escape game outdoor à Font-Romeu Pyrénées 2000 et un service de skibus régulier les samedis et dimanches entre Toulouse et Saint-Lary (altiservice.com). Par ailleurs, avec le PassPyrénées2vallées et le forfait grand ski Vallées de Gavarny, on peut skier sur les pistes de 4 stations et 7 domaines. Pour la détente, le spa en eau thermale Balnéa, dans la Vallée du Louron, au pied des stations de Peyragudes et de Val Louron et au bord du Lac de Génos-Loudenvielle, avec son nouvel espace de bain extérieur.

Lumières de fêtes en France

Pour la fin de l'année, les châteaux rivalisent de lumières et de féeries. En Bretagne, à Saint-Goazec, le rose Domaine de Trévarez est transformé en palais scintillant des Mille et une Nuits tandis qu'un pacha se cache dans le parc, par la grâce des artistes en résidence Albert et Kiki Lemant (du 23 novembre au 5 janvier, cdp29.fr). En Touraine, Noël au pays des châteaux propose du 7 décembre au 5 janvier des animations à thème à Villandry, Azay-le-Rideau, Loches, Chenonceau, Chinon, Amboise et Langeais. Au château de Versailles, on applaudira, du samedi 14 au dimanche 29 décembre, le Parcours du Roi, défilé de musiciens, danseurs et comédiens rythmé par la musique et la danse baroques, dans la Galerie des glaces et les Grands Appartements (chateauversailles-spectacles.fr).

On ne présente plus les Noëls d'Alsace, avec les marchés qui animent villes et villages dès la fin de novembre, les chorales (à Mulhouse dans les restaurants, à Strasbourg dans les rues, sur des barques à Colmar), les spectacles (balade contée à Obernai, aventure onirique au parc de Wesserling), les expositions (Happy Cristal, René Lalique, à Wingen-sur-Moder, artisanat d'art à l'Aubette à Strasbourg), les saveurs (vin chaud, chocolat, soupe au Munster, pains d'épice, Springerle…). Et bien d'autres plaisirs encore (noel.tourisme.alsace.com).

En Arles, Drôles de Noëls avec le festival des Arts de rue, qui fêtera du 21 au 24 décembre son 15e anniversaire. Soit 62 rendez-vous gratuits avec 220 compagnies investissant rues, monuments et salles pour des déambulations et des spectacles loufoques, poétiques, féeriques, pyrotechniques… (droles-de-noels.fr).

Un peu plus loin

Les lumières de Noël, on peut aller les chercher à Rome, par exemple avec Donatello, qui propose un séjour découvertes de 5 jours/4 nuits avec départ le lundi 23 décembre, hébergement à l'hôtel Villafranca  4*, tout près de la station de métro Castro Pretorio, et visites avec guides francophones à partir de 1 189 € (donatello.fr).

Un Noël british avec chants traditionnels, Christmas pudding et shopping d'objets fabriqués localement à Guernesey ou dans une des îles avoisinantes, comme Herm (sans voiture), Aurigny ou Sercq (visitguernsey.com). Par exemple à Guernesey, à St Peter Port, quatre nuits d'hôtel, du 23 au 27 décembre, à partir de 380 £, et à Herm, aux mêmes dates, au White House Hotel, 4 nuits, dîners et breakfast inclus à partir de 1 000 £ pour deux. À St Peter on n'oubliera pas (en ayant réservé bien à l'avance) d'aller visiter Hauteville House, la maison d'exil de Victor Hugo, qui vient d'être rénovée.

Pour un réveillon dépaysant mais pas trop lointain, protection de la planète oblige, destination la Bucovine. Dans cette région de Roumanie, la tradition chrétienne (les rois mages) et les fêtes païennes destinées à chasser des esprits sont mêlées dans des cortèges carnavalesques. Terres d'aventure, le spécialiste du voyage à pied, a concocté un voyage de 8 jours, du 28 décembre au 4 janvier, avec réveillon en musique dans une ferme et randonnée en raquettes de monastère en église (à partir de 1 380 €, terdav.com).

Et pourquoi pas la Slovénie et Ljubljana, la plus petite capitale d'Europe, avec ses milliers de petites lumières colorées, son marché de Noël, ses dragons de glace qui crachent des glaçons, et la musique et le théâtre qui animent les rues (vols directs depuis Paris avec Air France, slovenia.info.fr).

Plus classique, le Nouvel An en musique avec les voyages culturels d'Intermèdes, accompagnés par un conférencier. Par exemple à Milan avec une représentation au Teatro alla Scala, à Palerme avec un concert au Teatro Politeama ou à Berlin avec le concert de la Staatskapelle dirigé parDaniel Barenboim (à partir de 1 895 € pour 4 jours, intermedes.com).

Renée Carton
En complément

Source : Le Quotidien du médecin